Responsabilité Sociétales des Entreprises (RSE)

La RSE est la contribution des entreprises au Développement Durable, sur ses trois piliers : Économique, Environnemental et Social/Sociétal. Une démarche RSE bien menée permet aux entreprises engagées de se différencier et de répondre aux attentes croissantes de leurs clients et de la société. Au-delà des réponses aux parties prenantes et du positionnement sur certains marchés, la RSE est avant tout un formidable levier de compétitivité. Sa puissance fédératrice passe à travers la mobilisation interne des projets et par les économies réalisées (eau, énergie, absentéisme, accidents de travail…). 
Les démarches RSE sont aujourd’hui guidées et évaluées selon l’ISO 26 000, norme internationale de référence, non certifiable. Cette norme est déclinée en France sur le secteur Agroalimentaire par l’Accord AC X30-030.
Malgré ces lignes directrices et ces recommandations, la mise en œuvre d’une démarche de RSE peut paraître complexe, surtout pour les TPE/PME qui n’ont pas de référent RSE. En effet, une démarche RSE exige son intégration à la stratégie de l’entreprise, un état des lieux, la recherche de pistes d’amélioration sur-mesure sur l’ensemble des activités de l’entreprise (3 piliers), la mise en place d’un plan d’action, la gestion par projet, la gestion du changement, la communication (interne/externe), le marketing etc…
Les EAA régionales, principalement TPE/PME et débutantes ont besoin d'une strcture, d'un accompagnement, des retours d’expériences, d'une expertise et d'une valorisation. Sur tous ces points, l’approche collective vient renforcer l’engagement individuel au travers d’ateliers, de diagnostics et d’accompagnement.
> Télécharger la fiche RSE

 



INNOVATIONS
Les TPE/PME agroalimentaires innovent peu ; souvent ce sont leurs fournisseurs qui leur proposent des innovations.
L’objectif :
  • Inciter les entreprises agroalimentaires à innover
  • Aider les entreprises dans leur processus d'innovation
  • Informer les entreprises sur les nouvelles tendances alimentaires afin de les aider dans le choix de leurs innovations
  • Faciliter la mise au point de nouveaux produits, packagings, recettes, études
  • Organiser un concours de l’innovation régional.
Le contenu :
  • Le Club Innovation permet aux entreprises de co-construire leurs outils opérationnels et/ou de partager leurs problématiques liées à leur dynamique d’innovation, avec l’apport d’experts externes.
  • Le Club Analyse Sensorielle et nouveaux produits consiste à réaliser des tests croisés entre entreprises et former les participants à l’analyse sensorielle.
  • Le comité Innovation donne l’opportunité à des entreprises agroalimentaires de présenter leur projet d’innovation (qui sont à un stade assez amont) à des représentants de la grande distribution.
  • Les ateliers de créativité entre entreprises et étudiants favorisent l’émergence de projets innovants en phase avec les nouvelles tendances alimentaires.
> Télécharger la fiche innovation secteur agroalimentaire
 

PERFORMANCE INDUSTRIELLE
Pour la plupart des EAA régionales, les marges de progrès en ce qui concerne la performance industrielle sont importantes. Là où la « culture produit » est très forte, il reste beaucoup à faire dans l’optimisation des organisations et des process : l’AREA propose un travail de sensibilisation et d’accompagnement pour faire évoluer les façons de fonctionner dans le sens d’une meilleure performance.
L’objectif est d’aider les entreprises, et en particulier les plus petites, à intégrer les démarches d'amélioration continue en optimisant la performance de leurs outils industriels.

Ces démarches font partie des actions menées de manière récurrente par les entreprises. Ces actions consistent la plupart du temps à mettre en place, dans des zones ou des groupes projets, une méthodologie, des pratiques opérationnelles qui permettent d’optimiser la performance afin de :
  • Maintenir leur compétitivité (coûts).
  • S’adapter aux exigences du marché (réactivité, délai).
  • Satisfaire leurs clients (qualité).
  • Établir une rentabilité durable (productivité).
Exemples de thèmes abordés avec les entreprises : Optimisation de la fonction Maintenance, Etude des flux, Réduction des temps de changement de fabrication (méthode SMED), Mise en place d’un suivi de productivité (indicateur TRS), Amélioration de l’ergonomie des postes de travail, Mise en œuvre de la démarche 5S, …
> Télécharger la fiche sur la performance industrielle agroalimentaire

 

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE et optimisation des installations de froid en agroalimentaire
Le froid est le principal poste de consommation énergétique pour une majorité d’EAA.
Il peut représenter pour certains secteurs jusqu’à 50 % de la facture énergétique : chambres froides positives et négatives, tunnels de refroidissement, cuveries thermorégulées, process.
L’objectif de cette action est de permettre aux entreprises de :
  • Réaliser une économie financière (énergétique et taxes sur les fluides),
  • Diminuer leur consommation d’énergie,
  • Diminuer la production de Gaz à Effet de Serre,
  • Répondre à la réglementation sur les fluides frigorigènes
> Télécharger la fiche sur l'efficacité énergétique